Selon le cas, votre chirurgien pourra vous proposer :

En cas de mastectomie totale, une reconstruction mammaire est toujours possible.

CHIRURGIE CONSERVATRICE DU SEIN

Chirurgie du sein

Différentes cicatrices peuvent être réalisées suivant la localisation de la tumeur, la forme et le volume du sein.

La chirurgie conservatrice du cancer du sein consiste à retirer la tumeur mammaire et une petite quantité des tissus qui l’entourent de façon à conserver la plus grande partie de votre sein.

Elle est privilégiée aussi souvent que possible, en concertation avec vous.

Elle est toujours complétée d’une radiothérapie.

Lorsque la tumeur n’est pas palpable, votre chirurgien aura recours à un repérage préopératoire.

Celui-ci est réalisé par un radiologue spécialisé en sénologie interventionnelle, juste avant la chirurgie. Il s’agit d’un fil métallique que l’on place, sous anesthésie locale, au contact de la tumeur juste avant l’opération.

Lorsque la taille de la tumeur est importante et que la chirurgie du cancer du sein peut s’accompagner d’une déformation inesthétique du sein, une oncoplastie peut vous être proposée.

C’est également le cas, quelle que soit la taille de la tumeur, lorsque le geste conservateur peut améliorer la forme d’un sein jugée inesthétique par la patiente (ptose, hypertrophie mammaire, asymétrie mammaire).

Chirurgie du sein

Tumorectomie : exérèse de la tumeur ainsi que du tissu mammaire au contact.

Chirurgie du sein

Oncoplastie : tumorectomie associée à une chirurgie permettant de retirer la tumeur et d’améliorer la forme du sein sur le plan esthétique (réduction mammaire, cure de ptose).

Vous souhaitez des informations concernant l’oncoplastie ?

N’hésitez pas à en parler à votre chirurgien, nous pratiquons ces interventions.

CHIRURGIE NON CONSERVATRICE

La chirurgie non conservatrice (ou mastectomie totale) d’un cancer du sein consiste à retirer la totalité du sein y compris parfois l’aréole et le mamelon.

Dans ce cas, différentes techniques de reconstruction du sein peuvent vous être proposées.

Mastectomie

CHIRURGIE DES GANGLIONS AXILLAIRES

Chirurgie du sein

En cas de tumeur infiltrante, il est également nécessaire de retirer un ou plusieurs ganglions lymphatiques axillaires, sous le bras (procédure du ganglion sentinelle ou curage ganglionnaire), que la chirurgie ait été conservatrice ou non (tumorectomie ou mastectomie totale).

Dans ce cas, l'objectif est de préciser si la tumeur s'étend au-delà du sein, de déterminer si un traitement complémentaire par chimiothérapie ou hormonothérapie est nécessaire ou si une radiothérapie des ganglions est justifiée.

Le curage ganglionnaire, quand il est nécessaire, permet de réduire le risque de récidive.

Ce geste ganglionnaire (curage ganglionnaire et, beaucoup plus rarement, suite à une procédure du ganglion sentinelle) peut s’accompagner d’un certain nombre d’effets secondaires inhérents à cette chirurgie puisque la lymphe ne circule plus correctement.

Elle s’accumule parfois dans la peau du bras du côté du sein opéré. Ce phénomène est appelé lymphoedème et peut intervenir plusieurs années après la chirurgie. Cela peut être transitoire et disparaître spontanément. En cas de persistance, une prise en charge adaptée et rapide doit être instaurée afin d’y remédier.

Ce phénomène est à distinguer de la lymphocèle, poche de liquide (de la lymphe) qui peut se former au niveau de l'aisselle ou de la cicatrice et provoquer un gonflement et une gêne, quelques semaines après la chirurgie.

La lymphocèle peut se résorber naturellement mais il est parfois nécessaire d'effectuer une ponction. Ce geste non douloureux peut être effectué par votre chirurgien sans urgence.

Parfois, une petite corde fine tendue dans l'aisselle qui se dirige vers le bras peut apparaître, désagréable et devrait disparaître dans les semaines suivant la chirurgie. Une prise en charge par une kinésithérapie spécialisée peut notamment vous permettre de vous soulager. Celle-ci vous sera prescrite par votre chirurgien à la consultation postopératoire à son cabinet.

Toute l’équipe de l’Institut du Sein (infirmière de coordination, kinésithérapeute...) sera mobilisée afin de vous apprendre à détecter ces signes et répondre à votre demande en cas de gêne.

Chirurgie du sein

Technique du ganglion sentinelle : seuls quelques ganglions sont retirés, ils peuvent être identifiés grâce à différentes techniques (bleu patenté, vert indocyanine, isotope radioactif)

RECONSTRUCTION MAMMAIRE

En cas de mastectomie totale (ablation totale de la glande mammaire), une reconstruction mammaire vous sera systématiquement proposée afin de mieux accepter cette étape du traitement de ce cancer du sein.

Dans certains cas, une reconstruction mammaire immédiate peut vous être proposée. Elle a lieu en même temps que la chirurgie initiale.

Les indications sont toujours validées en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP)

Différentes techniques de reconstruction mammaire immédiate sont possibles : par prothèse, par lambeau de grand dorsal notamment.

Cette chirurgie nécessite une double compétence de votre chirurgien en cancérologie et en chirurgie plastique. Nous pratiquons ces interventions.

Si une reconstruction mammaire immédiate est possible, elle vous est proposée mais en aucun cas elle n'est obligatoire. Ce choix vous appartient et vos motivations sont les vôtres !

Si cette option vous intéresse, votre chirurgien vous expliquera les différentes possibilités, en fonction de votre poitrine, de vos futurs traitements éventuels, de votre profession, des suites opératoires des différentes options, du traitement éventuel du sein controlatéral, de votre choix, surtout...

Lorsqu’elle a lieu après la fin des traitements, nous parlons dans ce cas d’une reconstruction mammaire secondaire ou différée.

Cette reconstruction s'effectue le plus souvent :

L’apport grandissant du lipomodelage (ou lipostructure), seul ou en complément des autres techniques, vous sera expliqué par votre chirurgien. Cela consiste à réaliser une autogreffe de cellules graisseuses, par réinjection de tissus graisseux prélevés sur la patiente elle-même, et lors de la même intervention (qui a lieu en ambulatoire le plus souvent, sous anesthésie générale). Plusieurs séances sont parfois nécessaires afin d’obtenir le résultat souhaité.

Reconstruire mon sein ?

Chaque femme concernée par une mastectomie pour traiter ou pour prévenir un cancer du sein doit être en mesure de faire le meilleur choix pour elle : reconstruire un volume mammaire, garder le buste plat, décider plus tard, identifier la bonne technique.

Face au manque d'information des femmes, la Haute Autorité de santé (HAS) met en ligne, en partenariat avec l'Institut national du cancer (INCa), une plateforme d'aide à la décision partagée entre les femmes et les professionnels qui les accompagnent (oncologue, chirurgien, infirmière, psychologue, etc.).

Aider les femmes à réfléchir à ce choix et à participer à la décision.

BESOIN DE RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES ?

Vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur une des prestations proposées.

CONTACTEZ-NOUS

Lieux de consultations et interventions chirurgicales

CENTRE LEHENA
4, bis Avenue de Verdun
64200 BIARRITZ
Clinique BELHARRA
2, Allée du Dr Lafon
64100 BAYONNE