RADIOTHÉRAPIE

Celle-ci a lieu au Centre d’Oncologie du Pays Basque où vous serez accueillie par une équipe spécialisée (radiothérapeutes, manipulateurs de radiothérapie, psychologues..).

Qu’est-ce que la radiothérapie ?


La radiothérapie consiste à utiliser des rayonnements (on dit aussi rayons ou radiations) pour détruire les cellules cancéreuses en bloquant leur capacité à se multiplier.

Il s'agit d’un traitement locorégional du cancer du sein.

L’irradiation a pour but de détruire les cellules cancéreuses tout en préservant le mieux possible les tissus sains et les organes avoisinants.

Dans quels cas a lieu la radiothérapie ?


En cas de traitement conservateur (chirurgie permettant de conserver le sein), il existe toujours une indication de radiothérapie externe. En cas de mastectomie totale (ablation de la totalité de la glande mammaire), selon les caractéristiques de la tumeur du sein et l’atteinte éventuelle des ganglions axillaires (sous l’aisselle) prélevés, il peut exister également une indication de radiothérapie.

En absence d’indication de chimiothérapie, la radiothérapie débute habituellement dans les deux mois suivants la chirurgie. Si une chimiothérapie et une radiothérapie adjuvantes (après la chirurgie) sont indiquées, la chimiothérapie est le plus souvent réalisée en premier.

Comment se déroule la radiothérapie ?


La première consultation avec le radiothérapeute a pour but de définir précisément la région à traiter, les zones à protéger et la technique la mieux adaptée.

Le repérage de la zone à traiter (et des organes voisins) est réalisé grâce à une imagerie en trois dimensions (3D). Il est réalisé à l’aide d’un scanner.

Radiothérapie

Des clichés radiologiques seront réalisés. La zone à « irradier » sera repérée par des petits points de tatouage discrets, de la taille d’une pointe de stylo.

Lors d’une séance de radiothérapie pour traiter un cancer du sein, les manipulateurs s’occupent de vérifier les champs et d’installer la patiente. La patiente est allongée sur le dos (sauf cas particuliers) et reste en contact avec le manipulateur par un micro et une caméra.

La radiothérapie est habituellement réalisée une fois par jour, cinq jours sur sept, et ne nécessite pas d‘hospitalisation.

Sa durée est en moyenne entre 4 et 6 semaines.

Une séance de radiothérapie dure moins de 15 minutes et l'irradiation proprement dite 3 à 5 minutes.

Le rythme et la durée du traitement sont déterminés par le radiothérapeute et doivent être respectés.

Une consultation de surveillance aura lieu régulièrement avec votre radiothérapeute tout le temps du traitement et en fin de traitement où vous sera remis votre plan de surveillance. Une surveillance alternée est habituellement organisée entre votre chirurgien sénologue et votre oncologue-radiothérapeute. Le rythme sera adapté à votre cas particulier (en général une consultation a lieu tous les 6 mois, en alternance entre le chirurgien et la radiothérapeute).

Nous travaillons en étroite collaboration avec le Centre d’Oncologie du Pays-Basque.

CHIMIOTHÉRAPIE

Chimiothérapie

Dans certains cas de cancer du sein, une chimiothérapie peut être indiquée soit avant soit après la chirurgie. Lorsque qu’elle est réalisée après la chirurgie on parle de chimiothérapie adjuvante, alors que lorsqu’elle est réalisée avant la chirurgie on parle de chimiothérapie néo-adjuvante.

Une consultation avec votre oncologue médical référent a toujours lieu en premier afin de :

  • Prendre connaissance de votre dossier médical complet et reprendre avec vous l’histoire de votre maladie
  • Vous expliquer la proposition de traitement validée en RCP (Réunion de Concertation multidisciplinaire)
  • Vous prescrire d’éventuels examens complémentaires (prise de sang, examens d’imagerie, bilan cardiologique..)

Une infirmière spécialisée vous rencontrera pour vous réexpliquer les diverses étapes du traitement, les effets secondaires à attendre et quoi faire en cas de survenue de ces effets.

Des conseils hygiéno-diététiques vous seront remis ainsi qu’une présentation des soins de support disponibles qui pourront vous être proposés (consultation avec une psychologue si vous le souhaitez, diététicienne, etc..)

La chimiothérapie est un traitement qui se réalise le plus souvent par voie intraveineuse.

Les injections se font par l’intermédiaire d’un port-a-cathéter pour davantage de confort et de sécurité. La chimiothérapie est administrée en cycles ou cures. Chaque période de traitement est suivie d'une période de repos permettant la récupération.

Le rythme des séances sera adapté à votre situation par l’oncologue médical (le plus souvent 4 à 6 cures (espacées de 3 semaines ou par séances hebdomadaires). La durée totale d'une chimiothérapie est d’environ 4 à 6 mois selon les schémas thérapeutiques utilisés.

En général, la chimiothérapie ne nécessite pas d’hospitalisation, elle est faite en ambulatoire.

Le temps moyen d'une séance est de 3 heures. La première séance est souvent plus longue pour vérifier l’absence d’allergie aux produits. Le traitement débute dans les 3 à 6 semaines après la chirurgie.

HORMONOTHÉRAPIE

Les cancers du sein dont les cellules tumorales expriment des récepteurs aux œstrogènes (RE) et à la progestérone (RP) sont souvent appelés comme des tumeurs RH+ (ayant des récepteurs hormonaux positifs). Ces cancers du sein sont habituellement considérés de meilleur pronostic. On considère qu’un cancer du sein est hormono-dépendant lorsque les deux types de récepteurs hormonaux (RE et RP), sont présents sur plus de 10 % des cellules cancéreuses.

L’hormonothérapie a pour objectif d’empêcher les cellules cancéreuses de recevoir les hormones dont elles ont besoin pour se développer. Comme la chimiothérapie, l'hormonothérapie est un traitement systémique car elle peut détruire les cellules cancéreuses à travers l'organisme entier. Les traitements utilisés en priorité seront différents selon le statut ménopausique (le statut avant le diagnostic sera pris en compte).

L’hormonothérapie peut être proposée à différents stades de la maladie :

  • Le plus souvent en traitement adjuvant, l’hormonothérapie débute après la chimiothérapie et la radiothérapie, si elles sont indiquées.
  • Parfois en traitement néo-adjuvant avant toute chirurgie.
  • Parfois en situation métastatique associé ou non à d’autres molécules.

Selon le statut ménopausique différentes molécules sont utilisées :

  • Avant la ménopause : le Tamoxifène® ou Nolvadex®
  • Après la ménopause, les anti-aromatases (l'exemestane = Aromasine®, l'anastrozole = Arimidex® et le létrozole = Fémara®...) sont habituellement utilisés. Dans certains cas, le Tamoxifène peut être aussi prescrit après la ménopause.

Une surveillance étroite de votre tolérance sera réévaluée à chaque consultation de votre suivi (alternée le plus souvent entre votre oncologue et votre chirurgien).

Les effets secondaires (tels que bouffées de chaleur, myalgies ou douleurs musculaires, arthralgies ou douleurs articulaires, fatigue, augmentation du cholestérol dans le sang, pour les plus fréquentes) sont variables d’une personne à l’autre.

Il est important de bien observer votre traitement tel qu’il vous a été prescrit et d’informer les médecins qui réalisent votre surveillance de tout changement pouvant intervenir.

THÉRAPIES CIBLÉES

En cas de sur-expression de la protéine Her2 par la tumeur, un traitement par une thérapie ciblée anti-Her2 (Trastuzumab : Herceptin®) est proposé. Il se fait par injection dans le port-a-cathéter ou en sous cutané toutes les 3 semaines à partir de la seconde moitié de la chimiothérapie puis en maintenance après la chimiothérapie pendant 1 an au total.

Dans certains cas particuliers, d’autres thérapies ciblées peuvent être utilisées (Pertuzumab®, Bevacizumab®…).

Des protocoles de recherches scientifiques existent concernant des traitements innovants, dont vous pouvez bénéficier.

Nous pouvons adapter le lieu de votre traitement en fonction de votre cas particulier et votre domicile. N’hésitez pas à nous en parler.

IMMUNOTHÉRAPIE

C'est un traitement qui vise à stimuler les défenses immunitaires des patients atteints de cancer, afin que leur organisme parvienne à éliminer lui-même la tumeur.

Différentes immunothérapies font déjà partie des traitements possibles face à différents cancers (les mélanomes, certains cancers du poumon et du rein, entre autres) et des études cliniques se poursuivent auprès de patients atteints d’autres formes de cancers.

Pour le moment, l’immunothérapie du cancer du sein, tant en phase précoce qu'en en phase avancée, est proposée dans le cadre des essais cliniques. Les premiers résultats des essais cliniques visant à évaluer les combinaisons des inhibiteurs de point de contrôle immunitaires avec la chimiothérapie notamment semblent très prometteurs.

BESOIN DE RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES ?

Vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur une des prestations proposées.

CONTACTEZ-NOUS

Lieux de consultations et interventions chirurgicales

CENTRE LEHENA
4, bis Avenue de Verdun
64200 BIARRITZ
Clinique BELHARRA
2, Allée du Dr Lafon
64100 BAYONNE