GÉNÉRALITÉS SUR LES TUMEURS PHYLLODES DU SEIN :

La grande majorité des tumeurs phyllodes sont non cancéreuses. Elles évoluent moins rapidement et sont souvent de petite taille.

D’autres tumeurs phyllodes sont à la limite de la malignité (tumeurs borderline). Cela veut dire que le médecin ne peut pas confirmer ou infirmer l’évolution cancéreuse de la tumeur phyllode du sein présente.

Si une tumeur phyllode prolifère rapidement et qu’elle est de grande taille (jusqu’à 15 cm), elle est probablement maligne. Elle peut alors avoir le potentiel de former des métastases (cellules cancéreuses qui peuvent circuler dans le corps et se greffer sur d’autres organes).

CLASSIFICATION DES TUMEURS PHYLLODES :

Grade 1 représente la majorité des tumeurs (entre 50 et 75 % des cas) et désigne les tumeurs phyllodes bénignes
Grade 2 désigne les tumeurs borderline ou frontières, c’est-à-dire, les tumeurs à la limite de la malignité (15 à 20 % des cas)
Grade 3 regroupe les tumeurs phyllodes malignes (cancéreuses), aussi appelées sarcomes phyllodes (10 à 30 % des cas)

TRAITEMENT DES TUMEURS PHYLLODES DU SEIN :

Le traitement de référence de la tumeur phyllode du sein repose sur la chirurgie mammaire. L’acte consiste à retirer la tumeur, peu importe qu’elle soit bénigne ou maligne, si elle ne présente pas de métastase. Une marge chirurgicale de tissu d’environ 1 cm tout autour de la tumeur est en général retirée, afin de réduire les risques de rechute, car ce type de pathologie a tendance à récidiver.

L’opération la plus fréquemment retenue est une chirurgie conservatrice du sein ou tumorectomie, qui consiste à retirer uniquement la partie du sein où se situe la tumeur. La mastectomie totale (ablation complète du sein) est très rare mais peut cependant être retenue dans certains cas, notamment face à une tumeur récidivant de façon agressive ou lorsque le volume de la tumeur est trop important.

Un geste chirurgical d’exérèse des ganglions axillaire est un acte chirurgical qui est rarement nécessaire dans ce type de tumeur du sein.

Des traitements adjuvants sont rarement nécessaires (radiothérapie externe, chimiothérapie) mais peuvent parfois être proposés en complément de la chirurgie, notamment en présence d’une tumeur phyllode maligne.

Le bien-fondé de ces traitements adjuvants (complémentaires de la chirurgie) d’une tumeur phyllode maligne ne s’avère pas systématique et doit être évalué au cas par cas, en fonction de chaque patiente et des caractéristiques de la tumeur. L’équipe de soin propose ces traitements après discussion en RCP (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire).

BESOIN DE RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES ?

Vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur une des prestations proposées.

CONTACTEZ-NOUS

Lieux de consultations et interventions chirurgicales

CENTRE LEHENA
4, bis Avenue de Verdun
64200 BIARRITZ
Clinique BELHARRA
2, Allée du Dr Lafon
64100 BAYONNE