Ce trouble touche principalement les femmes (25 à 40 %) et sa fréquence augmente avec l’âge : plus de 45 % d’entre elles sont touchées après 75 ans. Bien que cette pathologie puisse être gênante et invalidante, avec un impact sur la qualité de vie parfois majeur, peu de femmes osent consulter et demander une prise en charge.

DIFFÉRENTS TYPES D’INCONTINENCE URINAIRE

Il existe différents types d’incontinence urinaire, avec des causes et des traitements à différencier :

Incontinence urinaire

L’incontinence d’urgence


L’incontinence d’urgence, liée à une hyperactivité de la vessie, qui peut elle-même avoir plusieurs causes possibles comme :

  • un problème urologique causant une irritation de la vessie (calcul, tumeur, infection, etc.)
  • une maladie neurologique telle que sclérose en plaques, une neuropathie diabétique
  • la présence d’un obstacle sous la vessie (sténose urétrale, bandelette sous-urétrale trop serrée, prolapsus génito-urinaire, etc).
  • Il existe également des cas où la cause est inconnue (incontinence idiopathique).

L’incontinence d’effort


L’incontinence d’effort, en raison d’une faiblesse du sphincter ou d’une hypermobilité urétrale. . Ces fuites urinaires surviennent lors d’un éclat de rire, épisode de toux, lors d’un effort (course à pied…).

L’incontinence par regorgement


L’incontinence par regorgement, qui correspond à une rétention chronique d’urines du fait de la présence d’un obstacle sous la vessie ou en raison d’un problème neurologique empêchant la vidange.

Parfois, ces troubles peuvent coexister. Il s’agit alors d’incontinence urinaire mixte.

DIAGNOSTIC DE L’INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME

Un diagnostic précis doit être posé avant tout traitement, car ce dernier est en grande partie déterminé par le type et la cause de l’incontinence.

Le diagnostic repose sur une anamnèse et un examen clinique, suivis par des examens complémentaires (analyse de sang et d’urine, débitmétrie, imagerie des voies urinaires, urétro-cystoscopie ou encore un bilan urodynamique) que la ou le médecin recommande en fonction des symptômes observés.

TRAITEMENT DE L’INCONTINENCE URINAIRE D’URGENCE

Des traitements conservateurs (non chirurgicaux) sont proposés. Ils comprennent des recommandations d’hygiène et de diététique, des séances de kinésithérapie pelvi-périnéale, ainsi que des médicaments. La cause doit également être traitée, si elle a été identifiée.

En cas d’échec, d’autres options thérapeutiques peuvent être proposées à la patiente, telles que :

  • la neurostimulation du nerf tibial postérieur transcutanée
  • l’injection de toxine botulique A dans la vessie (Botox®)
  • la neurostimulation sacrée (SNS) .

En dernier recours, diverses chirurgies abdominales de reconstruction de la vessie sont envisageables.

TRAITEMENT DE L’INCONTINENCE URINAIRE D’EFFORT

Dans un premier temps, des séances de rééducation périnéale sont recommandées. Cette physiothérapie ciblée vise à optimiser le fonctionnement des muscles du plancher pelvien contenus dans le petit bassin.

En cas d’échec et en fonction du degré de sévérité de l’incontinence, de l’existence d’autres maladies ou des antécédents et du choix de la patiente, une solution chirurgicale est discutée avec votre chirurgien, comme par exemple :

  • une injection péri-urétrale d’agent de comblement
  • une bandelette sous-urétrale
  • un sphincter urinaire artificiel .

TRAITEMENT DE L’INCONTINENCE LIÉE À UNE RÉTENTION CHRONIQUE D’URINES

Incontinence urinaire

En cas d’identification d’un obstacle sous la vessie, le traitement repose sur la levée de l’obstruction.

Des sondages intermittents ou un sondage permanent s’avèrent parfois nécessaires en cas de problème neurologique empêchant la vidange.

Une prise en charge thérapeutique peut guérir ou améliorer les symptômes dans plus de 90 % des cas.

C’est pourquoi l’incontinence urinaire ne doit plus être assimilée à une fatalité, mais considérée comme une pathologie nécessitant une consultation et une prise en charge spécialisées.

BESOIN DE RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES ?

Vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur une des prestations proposées.

CONTACTEZ-NOUS

Lieux de consultations et interventions chirurgicales

CENTRE LEHENA
4, bis Avenue de Verdun
64200 BIARRITZ
Clinique BELHARRA
2, Allée du Dr Lafon
64100 BAYONNE